3 salariés en chantier d'insertion diplômés du 31/10/2019

Des salariés de l'association le Relais reçoivent aujourd'hui un diplôme de Reconnaissance des savoir-faire professionnels (RSFP), au conseil départemental du Cher.

Les trois salariés du Relais qui vont avoir le diplôme RSFP ont tous un projet professionnel dans les espaces verts. « Leur parcours dans notre structure permet d’acquérir les compétences techniques du métier », explique Nicolas Durand, responsable des ateliers du chantier d’insertion du Relais.responsable des ateliers du chantier d’insertion du Relais.

Cédric, 34 ans, est l’un des soixante-six salariés embauchés par l’association Le Relais, dans ses ateliers à Saint-Doulchard. Il est au service des espaces verts. Comme deux autres salariés de ce chantier d’insertion, il reçoit, ce jeudi 29 novembre, un diplôme de Reconnaissance des savoir-faire professionnels (RSFP), au conseil départemental du Cher.
 
« Le chantier m’a permis de me réinsérer »
 
L’atelier de l’association est inscrit, à la demande de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), dans une démarche de formation et de validation des compétences des salariés embauchés par Le Relais.
 
Le Relais s'installe à Saint-Amand-Montrond avec une activité d'insertion par le travail des espaces verts
 
Avant d’arriver à Saint-Doulchard, Cédric a travaillé un an au sein de l’association C2S services, à Vierzon, toujours aux espaces verts. Il venait de Paris, où il était en contrat d’accompagnement dans l’emploi, à la Ville de Paris. « Le chantier m’a permis de me réinsérer », explique Cédric. Avec son RSFP en poche, il espère pouvoir faire une formation d’élagueur-grimpeur, décrocher un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (Caces) et passer son permis de conduire. « Ensuite, je postulerai dans des entreprises », se projette Cédric.
 
L’association d’accompagnement et d’insertion Le Relais ouvre une antenne, 21, rue de la Gaucherie
 
Les trois salariés du Relais qui vont avoir le diplôme RSFP ont tous un projet professionnel dans les espaces verts. « Leur parcours dans notre structure permet d’acquérir les compétences techniques du métier », explique Nicolas Durand, responsable des ateliers du chantier d’insertion du Relais. Un examen technique encadré par un professionnel et l’Afpa, a permis de valider ces compétences. « L’objectif est de reprendre les bases du travail, acquérir des compétences et lever les freins à l’emploi », insiste Nicolas Durand.